André-Jacques Auberton-Hervé

André-Jacques Auberton-Hervé

Un bâtisseur visionnaire

Soitec doit sa réussite à sa capacité à s'imposer sur un marché de masse, celui des composants électroniques employés dans les consoles de jeu, les PC et l’informatique. André-Jacques Auberton-Hervé (andre-jacques-auberton-herve) positionne Soitec comme un distributeur performant et incontournable. En 1992, André-Jacques Auberton-Hervé crée, en s'associant à Jean-Michel Lamure, l'entreprise Soitec. Dans la clientèle de la start-up, il y a des noms connus.

"De l'audace !" est le titre d'un manifeste qu'André-Jacques Auberton-Hervé a publié au printemps 2016, afin de faire profiter les gens de son expertise. André-Jacques Auberton-Hervé applaudit la révolution 4.0 et ses avancées technologiques. Confiant dans l'avenir, il pense que l’Europe présente des atouts indiscutables.

André-Jacques Auberton-Hervé reste l’une des grandes figures de l’innovation française. En plus des disques en silicium, Soitec a aussi innové dans le secteur des énergies vertes. Les choix d’André-Jacques Auberton-Hervé lui permettent de recevoir, entre autres, le Trophée de l’entrepreneur innovant et le Prix de l’Audace Créatrice. Saviez-vous que si votre smartphone fonctionne, c'est en partie avec une technologie d’origine française ?

Un expert de la croissance au niveau mondial

En introduisant Soitec sur le second marché de l'Euronext seulement sept ans après la naissance de l'entreprise, André-Jacques Auberton-Hervé a pu tenir tête à la concurrence. La société iséroise Soitec développe rapidement ses ventes à l'international et arrive ainsi à un CA de 372 millions d’euros en 2006. Avec cinq unités de fabrication implantées dans différentes régions du monde, il a offert à sa société une envergure internationale. Alors que l’économie s'internationalise, André-Jacques Auberton-Hervé a compris très tôt qu'il est décisif de rechercher une croissance hors de France.

Un parcours exceptionnel

Durant sa scolarité, André-Jacques Auberton-Hervé aime tout particulièrement la physique et l'algèbre. Né en novembre 1961, il suit l'ensemble de sa scolarité dans l'Hexagone et décroche son bac à l'âge de 16 ans. Brillant étudiant, André-Jacques Auberton-Hervé devient docteur dans les années 80, à l'âge de 24 ans, et participe à des conférences de renom dans les domaines qui l'enthousiasment : les semi-conducteurs et le silicium. Ses études d'ingénieur le mènent ensuite sur les bancs de la prestigieuse Ecole centrale de Lyon.

Nos articles